chicagomayvisuel2.jpeg

[PODCAST] Le podcast de l’émission n•15 du Skylab avec l’autrice-compositrice et interprète Chicago May est en ligne sur Spotify.

Un moment à la découverte d’une créative bienveillante et sensible qui, dans son dernier EP, « Minuit le vertige », aborde la thématique du deuil avec force délicatesse et lumière.

« Chicago May est une magicienne : elle obsède notre attention pour mieux nous confondre, nous égarer et s’offrir comme l’unique issue de notre perte d’individualité. »

Raphaël Duprez , Indiemusic

« Fraîcheur et vague à l’âme. »

Coup de coeur, Ça c'est culte

Au coeur de la nuit,

se réincarner.

Minuit le vertige,

ou la vie qui s'éteint.

Une forêt s'éclaire,

une porte se referme;

les ancêtres que l'on porte,

c'est l'histoire qui s'éteint.

Des astres qui ravivent,

et l'aurore revient...

Puis minuit, le vertige.

C'est la flamme qui étreint.

MINUIT LE VERTIGE - New EP sortie 23 avril 2022

Toutes les chansons ont été écrites, composées et produites par Laurine Pilarski.

Co-réalisation Laurine Pilarski et Sylvain texier. Arrangements et mixage Sylvain texier. Mastering Damien Tillaut.

Artworks Laurine Pilarski et Julien Pilarski.

pochette.jpg

Chicago May écrit des mots pour consoler ceux qui doutent. Elle fabrique ses chansons dans le secret de sa chambre, elle y laisse infuser son cœur avant de le livrer à ceux qui savent écouter. Ses crayons s’activent, le jour, la nuit, tout le temps. Elle est comme ça, elle écrit pour tenir, parce que sinon, sans ça, à quoi bon ?

 

Alors elle prend ses chagrins, ses tristesses, elle les façonne, les polis. Elle vous murmure à l’oreille que tout ira bien, que même si parfois la vie c’est nul, elle tiendra votre main pour vous emmener vers des jours plus tranquilles. Chicago May est une fille pop, une fille trente-trois tours, une fille 16 mm, à la mélancolie qui vous transperce. Ses chagrins, ce sont les vôtres. Ses chansons, elles parlent de vous.

- Audrey Santacroce